Mon expérience avec l’allaitement

Hello les filles,

 

 

 

L’allaitement est un sujet qui me tient beaucoup à cœur, lors de ma première grossesse j’avais envie d’allaiter ma fille, mais je me posais beaucoup de questions puisque je trouve qu’en France nous sommes très mal accompagnées sur le sujet je trouve, du moins par chez moi. 

Dans cet article je ne juge en aucun cas les mamans qui ne souhaitent pas allaiter, l’allaitement est un choix personnel, chaque maman est libre de faire comme bon lui semble, et le plus important je pense c’est de respecter cela 😊 et je vous parle ici de mon expérience personnelle.

Pendant ma première grossesse je m’étais vraiment dit que j’aimerai allaiter ma fille, mais je ne voulais en AUCUN CAS me mettre une pression par rapport à cet allaitement, ça fonctionne tant mieux, ça ne fonctionne pas tant pis J’ai reçu beaucoup de questions au sujet de l’allaitement donc c’est avec plaisir que j’aborde ce sujet ici avec vous.

 

 

LES PREMIERS JOURS :

 

Les premiers jours de mon premier allaitement ont étaient COMPLIQUÉS pour ma part ! Une césarienne d’urgence, je ne me souviens même pas de la première tétée, comme je vous l’ai dit dans mon article sur mon accouchement j’étais encore dans les vapes et j’ai très peu de souvenir de tout ça

Par la suite, j’ai mis Lily Rose au sein très souvent pour favoriser cette montée de lait, dès qu’elle était réveillée je la mettais au sein, alors au début je ne savais vraiment pas comment m’y prendre & les douleurs de la cicatrice de ma césarienne ne m’aidaient pas. Je devais appeler et demander de l’aide pour placer ma fille correctement car j’étais incapable de le faire seule. C’était du coup assez frustrant
Clément m’a beaucoup aidée aussi, il regardait comment les sages femmes faisaient pour m’aider aussi à placer Lily Rose!

Le placement de bébé est très important dans l’allaitement pour éviter les douleurs & les risques de crevasses.

Les quinze premiers jours ont était compliqué, j’ai eu 2/3 fois envie d’abandonner. J’ai eu des crevasses, pas mal de douleurs, l’allaitement la nuit était compliqué avec ma cicatrice qui me faisait mal. Mais j’ai tenu le coup & mon conjoint m’a beaucoup soutenu. Je pense que c’est très important, car pour moi l’allaitement se vit vraiment à deux.

 

SOULAGER LES PREMIÈRES DOULEURS :

 

Pour soulager les douleurs aux mamelons j’ai utilisé uniquement la crème de chez Lansinoh, elle m’a réellement soulagée et elle n’a pas besoin d’être rincée avant la tétée donc c’est un avantage !

Une petite astuce de grand mère qui m’a aussi soulagée c’est de mettre une petite goutte de lait sur le téton après la tétée pour aider à cicatriser 😊 ce sont vraiment les deux seules choses que j’ai faite et qui m’ont aidée lors de mes deux allaitements.

 

ET LE PAPA ?

 

Comme je vous l’ai dit plus haut, pour moi l’allaitement c’est à deux que cela se fait. Je sais que beaucoup de mamans ne veulent pas allaiter car elles s’inquiètent du fait que le papa puisse se sentir délaissé.
Il y a déjà, ne l’oubliez pas, plein de moment que Papa pourra partager, le bain, les calins, les couches (oui oui papa !!) et j’en passe.

Je peux vous assurer qu’il n’y a aucun souci à la maison sur les liens que Clément tissent avec les enfants. Il est d’ailleurs très présent pour m’aider et m’accompagner dans mon allaitement.

Et si vraiment votre conjoint a envie de partager un moment biberon avec bébé, vous pouvez aussi tirer votre lait, pour le donner au biberon (une fois que votre allaitement est bien mis en place)

 

 

 

MON TIRE LAIT, MANUEL OU ELECTRIQUE ?

 

Personnellement je n’ai jamais réussi a tirer mon lait avec un tire lait manuel.
J’utilise un tire lait électrique que j’ai acheté, j’ai celui de chez AVENT, (qui est à simple pompe, c’est à dire que je tire uniquement un sein a la fois, mais j’aurai du partir sur un double que je trouve personnellement plus rapide car vous pouvez tirer les deux seins) je le trouve très pratique, bien que légèrement encombrant quand je pars en voyage.

Vous avez aussi la possibilité de louer votre tire lait en pharmacie sur simple ordonnance que vous pouvez avoir demandé au préalable à la maternité. Sachez que vous louer le « moteur » le kit qui va recueillir votre lait sera neuf donc n’ayez pas d’inquiétude sur ce point là.

 

LE RYTHME DE L’ALLAITEMENT :

 

J’ai déja entendu des mamans qui ne voulaient pas allaiter par « peur » de devenir dépendante de leur enfant. Il est vrai qu’on se pose beaucoup de questions au début sur comment cela va se passer, quels seront les rythmes des têtées, sur la quantité de lait que va prendre son enfant puisqu’on ne peut pas « contrôler » ce sont des questions que je me suis moi meme posée.

Le plus important va être de vous faire confiance, au bout de quelques jours, semaines ou peut être un peu plus, vous saurez décrypter sans soucis ce que souhaite votre bébé, s’il a encore faim, ou autre, je pense que c’est finalement ça l’instinct maternel.

Faites aussi confiance à votre bébé, à moins d’avoir un bébé qui soit de petit poids, prématuré ou autre, un bébé ne se laissera pas mourir de faim, croyez moi 😉

Pour vérifier que votre bébé prend bien au début de votre allaitement, surveillez les couches, une couche bien mouillé et des selles plusieurs fois par jours (sur les premiers semaines)

L’allaitement maternel est à la demande, au début vous pourriez avoir l’impression d’avoir parfois un petit bebe accroché a votre poitrine, ou non, encore une fois chaque bébé est différent, je l’ai remarqué avec mes deux enfants, j’ai eu deux allaitements totalement differents. Mais au bout d’un certain temps un rythme d’allaitement se mettra en place et vous pourrez totalement prendre du temps pour vous.

 

UNE BAISSE DE PRODUCTION ?

 

Il m’est arrivée une fois d’avoir réellement l’impression de ne plus avoir de lait, une semaine ou j’étais très fatiguée, ou j’avais moins mangé et j’en passe, que faire dans ces cas la ?

Personnellement j’ai fais plusieurs chose que je vais vous regrouper ici :

– Reposez vous, ou du moins essayez le maximum de vous détendre, buvez beaucoup d’eau et mangez correctement (pas de régime ou autre)
– Boire de la tisane d’allaitement, j’utilise celle de chez weleda que j’aime beaucoup, j’en bois régulièrement pas uniquement quand j’en ressens le besoin
– Boire une bière, le malt d’orge est connu pour stimuler la faction
– Manger de l’ovomaltine, n’en abusez pas ;), personnellement j’en ai toujours sous forme de barre chocolaté dans mon placard, elles contiennent déjà, de bonnes vitamines et également du malt d’orge
– Vous pouvez prendre aussi des compléments alimentaires que vous trouverez en parapharmacie, je n’ai jamais eu besoin d’en prendre donc je ne pourrai pas vous conseiller sur ce point
– Stimuler votre lactation avec un tire lait électrique le plus possible

 

Je n’ai personnellement jamais eu de boite de lait au cas où, faites-vous confiance, ma production est personnellement très vite repartie avec une bière, un tirage au tire lait électrique deux trois fois sur une courte période.

J’espere avoir répondu à un grand nombre de vos questions, je vous ferai un autre article prochainement sur l’aillaitement en extérieur, les déplacements, comment je m’organise autour de cela.

 

N’hésitez pas à partager vos expériences de l’allaitement en commentaire, je suis loin d’être une experte donc vous pouvez partager vos conseils avec plaisir.

 

Love,

Morgane